Lors de l’achat d’une voiture d’occasion, les parties intéressées doivent faire plus attention – et également assurer correctement l’essai routier.

Avant l’essai routier : clarifier la responsabilité

Pas d’achat sans essai routier – cette règle est susceptible d’être respectée par toute personne intéressée à acheter. Avant de faire un essai routier, les acheteurs et les vendeurs de voitures doivent clarifier plusieurs points :

  • La voiture est-elle uniquement assurée en responsabilité civile ou également en assurance tous risques ?
  • Qui paie les dommages au véhicule si un accident survient lors d’un essai routier ?
  • Qui paie le coût de la franchise et du déclassement des dommages ?
  • L’acheteur potentiel a-t-il même un permis de conduire ?

De plus, les acheteurs et les vendeurs doivent vérifier que la voiture n’est pas endommagée avant de commencer l’essai routier.

Contrat d’achat : n’oubliez pas de regarder la montre

montre voiture

Aucun achat ne doit avoir lieu sans un contrat écrit. Le vendeur et l’acheteur enregistrent ici les informations les plus importantes (partenaire contractuel, prix d’achat, kilométrage, dommages antérieurs, ancien propriétaire, etc.). Important : En plus de la date, l’heure doit également être inscrite dans le contrat de vente. De cette manière, d’éventuelles contraventions de stationnement et amendes peuvent être attribuées à la cause réelle du problème.

Astuce : rédiger correctement le contrat de vente

Il existe des formulaires de contrat standardisés sur Internet, par exemple auprès des assureurs automobiles. Les acheteurs et les vendeurs doivent s’assurer que les dommages et défauts antérieurs d’un véhicule d’occasion sont honnêtement signalés.

Le vendeur d’un véhicule doit aviser son assureur du changement de propriétaire avec une copie du contrat de vente. Le bureau d’immatriculation du véhicule doit également informer le vendeur immédiatement afin de ne pas payer les taxes pour la voiture plus longtemps que nécessaire.

Après l’achat : comment la voiture est-elle assurée ?

À l’achat d’une voiture, l’assurance du véhicule est automatiquement transférée à l’acheteur. Cela a l’avantage qu’aucune voiture ne peut être non assurée. Ce n’est que lorsque le nouveau propriétaire enregistre la voiture au bureau d’enregistrement que son assurance entre en jeu.

Nouvelle voiture, nouvelle assurance ?

Toute personne qui achète un véhicule neuf ou d’occasion peut bien entendu signer un nouveau contrat avec son ancien assureur. Mais il a également la possibilité de passer à un autre assureur. Ce qui suit s’applique à tous les automobilistes : personne ne peut se soustraire à l’assurance responsabilité civile automobile. Elle est obligatoire et indemnise les dommages causés aux autres usagers de la route.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.